Yohan Mollo, vous avez connu votre première titularisation le week-end dernier contre Lens (2-0). Cela a dû vous faire du bien moralement…

“Je ne m’attendais pas forcément à être titulaire. J’espère avoir répondu aux attentes du coach et l’avoir conforté dans sa décision de me faire confiance sur ce match”.

Dans quel état de forme vous trouvez-vous actuellement après un début de saison tronqué par les blessures ?

“Je me sens pas trop mal. Je me trouve en tout cas mieux que je ne le préssentais. Je ne peux pas dire cependant que je suis à 100%, mais je monte en puissance. J’avais des jambes pour faire de bonnes choses, mais il me manquait en même temps du jus sur d’autres. Globalement, c’est une bonne prestation pour une première titularisation. J’ai besoin d’enchaîner les rencontres pour trouver le rythme, mes automatismes et toutes mes sensations.”

Avez-vous discuté de cette performance avec votre entraîneur, Guy Lacombe ?

“Je ne parle pas trop de cela. Je n’ai pas vraiment besoin de polémiquer sur ce que j’ai fait. Le coach a vu ce que j’étais capable de faire et d’amener à l’équipe. J’ai donné le meilleur de moi-même.”

Quelles sont vos attentes pour cette saison ?

“Je veux d’abord être fixé contractuellement et sportivement, évidemment. J’ai besoin de sentir que les gens autour de moi me font confiance et qu’il veulent me pousser vers l’avant. Je suis pour le moment remplaçant, je fais le dos rond. J’attends des jours meilleurs. L’équipe tourne bien pour le moment, donc je n’ai pas grand chose à réclamer. Je sais cependant que j’ai le potentiel et le jeu pour m’incorporer dans cette équipe. Pour le moment, j’accepte tout, mais à un moment donné, ce ne sera peut être plus le cas. Je veux jouer plus. Et si ce n’est pas le cas, on se mettra autour d’une table pour en parler. Pour l’instant, je fais avec. Je me sentirais mieux quand j’aurais signé mon premier contrat professionnel. Du moins, je l’espère !”

Est-ce que cet épisode vous a perturbé en début de saison dans vos performances ?

“Oui évidemment. Le football, c’est un tout. Quand on est bien dans sa tête, on est bien dans son corps et dans son jeu. Les choses se sont tournées comme elle se sont passées. J’ai tourné la page, mais ce que je veux c’est être fixé sur mon avenir. Tout est possible au mercato d’hiver si rien ne se décante d’ici là.”

La priorité reste tout de même Monaco…

“Oui, bien sûr. Sinon, je ne me donnerai pas la peine de me battre pour cette équipe. A l’heure actuelle, je ne demande pas forcément du respect, mais que mon cas soit régularisé, et que je vois que mon coach compte sur moi et qu’il a l’intention de m’utiliser.”

La concurrence avec les Alejandro Alonso ou Nenê ne vous fait donc pas peur…

“Pourquoi voulez-vous que j’ai peur ! C’est juste une question de choix. Je n’ai rien à envier à ces joueurs. Chacun son passé, chacun son histoire. Je vis la mienne.”

Goal.com