Le Football Club de Lorient a joué au yoyo entre la ligue 2 et la ligue 1 pendant quelques années. Depuis trois ans maintenant, l’équipe des merlus s’impose dans le championnat, en nous montrant un jeu que beaucoup d’équipes aimeraient posséder.

Pour cela, Christian Gourcuff a su éduquer aux joueurs un style de jeu simple mais efficace.
Un placement sur le terrain en 4-4-2, basé sur une circulation du ballon rapide mais précise. Lorsque l’équipe est en bien en place, cela développe un jeu agréable avec des phases qui donnent le tournis à l’adversaire.

Avec un budget les plus bas de ligue 1, le club a su découvrir de vrais talents jouant en ligue 2 et même en CFA, qui ont su s’intégrer rapidement à l’équipe, et devenir des joueurs de grandes qualités et reconnus. On ne va pas tous les cités de peur d’en oublier certains, mais des joueurs comme Gameiro (attaquant de pointe, venant de Strasbourg), Vahirua (attaquant et passeur), Abriel et Amalfitano (milieu de terrain), Marchal, Ciani (défenseur centraux), et bien sur Audard (gardien) sont certainement l’ossature principale du système des merlus. Mais biensur tous les autres joueurs ont leur importance dans l’équipe, et nous vous laissons les découvrir lors de la rencontre de samedi.

Loin des tourments de certains clubs français, Lorient reste un club simple avec un Président discret, un entraineur reconnu par sa méthodologie et sa conception du football et des joueurs très accessibles lors des entrainements. Un club à l’image de sa ville aux cinq ports face à l’atlantique, et de ses habitants; rigoureux mais ouvert.

Pour le match de samedi, l’équipe dirigée par Gourcuff, doit impérativement prendre des points sous peine de s’enliser vers le bas du classement. Les Bretons restent sur trois match nuls consécutifs à Auxerre (0-0, J22), contre Valenciennes (1-1, J21) et sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais (1-1, J20). Ensuite, le coach lorientais pourra compter sur son quasi groupe au complet, Christian Gourcuff à retrouver l’essentiel de son groupe cette semaine comme Rafik Saïfi, Michael Ciani, Fabrice Abriel, Kévin Gameiro et Ulrich Le Pen, qui étaient au repos depuis quelques jours. Seuls, Audard et Jallet sont forfaits pour le moment puisque la décision quant à la participation ou non de Gabriel Obertan, toujours malade, est incertaine.