Après la défaite de la semaine dernière à domicile contre Nantes (1-2), l’ASM FC n’a déjà plus le droit à l’erreur ce dimanche lors du déplacement en Normandie au stade Malherbe de Caen.

En effet les hommes de Ricardo sont bien mal en point en ce début d’année 2009 qu’ils commencent comme ils avaient fini l’année 2008.

Hormis la victoire contre Blagnac en coupe de France, et celle symbolique aux penaltys contre la Juventus en amical au début de mois de Janvier, il faut remonter au samedi 29 novembre 2008 pour retrouver une victoire de l’AS Monaco en championnat c’était à Auxerre (0-1). Depuis les joueurs de Ricardo font du surplace, avec un nul contre Sochaux (1-1) et trois défaites consécutives à Valenciennes (3-1) et contre Bordeaux (3-4) et Nantes (2-1) à domicile.

Toutefois chose assez surprenante, Ricardo ne semble pas menacé malgré cette mauvaise série, ce match ne semble pas être un match couperet. Interrogé sur I-Télé sur le sort réservé à Ricardo en cas de défaite des siens à Caen, le président De Bontin a tenu à mettre fin à la polémique «Quatre défaites ce serait beaucoup pour tout le monde, mais il faut s’inscrire dans la durée. Je peux vous confirmez que Ricardo sera entraineur de Monaco jusqu’à la fin de saison. ».

Si ce match n’est pas crucial pour le sort de Ricardo il l’est pour celui de l’ASM cette saison, en effet le club pointe à une inquiétante quatorzième place avec seulement six points d’avance sur Sochaux, le premier relégable . En ce qui concerne l’adversaire du jour le stade malherbe de Caen, il est actuellement treizième à égalité de points avec le club du Rocher (23pts). L’équipe de Franck Dumas elle aussi est dans une mauvaise passe puisque sa dernière victoire en championnat était également contre Auxerre mais c’était le 22 novembre 2008. Depuis les Normands ont concédé deux nuls contre Rennes (1-1) et Sochaux (2-2) et deux défaites contre Le Mans (2-0) et Lyon (0-1).

Cette rencontre s’annonce donc indécise entre deux équipes en plein doutes qui n’arrivent pas à s’imposer. Pourtant des deux côtés on veut la victoire lors de cette rencontre. «Il faut aborder chaque match comme un grand match. Ce sera le cas contre Caen et si on veut exister, il va falloir gagner, tout simplement. Les écarts sont encore faibles au niveau du classement et il reste 18 matches à jouer, c’est beaucoup. Le foot, ça va très vite. » souligne Yohan Mollo. De son côté Jean Jacques Gosso veut une réaction à Caen « Caen joue bien au ballon, mais nous sommes capables de nous adapter et de produire un jeu de qualité également. Comme nous venons de perdre deux matches consécutifs à domicile, nous ne devons plus traîner en route ! » affirme le milieu de terrain asémiste. Pour le défenseur du SM Caen Jérémy Sorbon une victoire est impérative « Un succès nous donnerait une bouffée d’oxygène, nous procurerait un matelas de points avant d’enchaîner par deux déplacements ».

Une chose est sur en cas de défaite le club de la Principauté s’enfoncerait encore un peu plus dans une crise qu’elle connait maintenant depuis de nombreuses saisons, il faudra engranger des points sous peine de tomber dans le trou Normand.